Les premiers piercings du nombril remontent aux civilisations antiques d'Egypte. A cette époque, seul le pharaon et les familles Royales étaient autorisés à se percer le nombril. Les paysans qui violaient cette règle étaient exécutés ! Cependant, si une fille de paysan naissait avec un "nombril parfait" on lui permettait parfois de le faire percer et donc d'élever ainsi sa position sociale.
Le nombril est maintenant un des piercings les plus pratiqués.