Les pieds chinois

A l’origine, cette mode était donc une coutume des courtisanes de la cour impériale, elle s’est répandue progressivement dans toutes les classes sociales. Cette pratique semble s’être généralisée à la fin du XIe siècle. Il semblerait que de cette atrophie dépend du prestige de la famille et une jeune fille qui n’a pas de petits pieds ne pourra pas faire un « bon mariage ».
En effet, la taille du pied est un élément essentiel de la beauté. Les petits souliers deviennent un véritable critère standard de beauté. Il se peut aussi que c’était un moyen de restreindre leur liberté car une fois adultes, elles marchaient difficilement et lentement.
Il est évident que cette mode a infligé pendant 1 000 ans aux fillettes des douleurs difficilement tolérables. D’ailleurs des édits impériaux de 1902 qui en avaient conscience interdirent la déformation des pieds. Mais, il faudra attendre 1911 et la naissance de la République pour que des mesures efficaces soient prises.

Un pied chinois estropié Un pied bandé Pied_d_form__d_une_femme_petit_pied_chinois Fillettes chinoises aux pieds bandés du 19ème siècle Soulier pour pied atrophié en satin et en bois de 13.5 cm